Entretien des tours aéroréfrigérante

Entretenir une tour de refroidissement nécessite des compétences, équipements et produits particuliers. La difficulté du nettoyage est en effet, proportionnelle au degré de la salissure observée. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien des tours aéroréfrigérante.

Qu’est-ce qu’une tour aéroréfrigérante ?

Comme son nom l’indique, une tour aéroréfrigérante est un échangeur de chaleur qui refroidit l’eau chaude en la mettant en contact direct avec l’air ambiant. L’eau aspergée sur les hauteurs de la tour, dégouline sur le corps d’échange et traverse le système de ruissellement avant d’être émis dans l’atmosphère. L’évaporation de l’eau la refroidit.

Les conditions atmosphériques du moment, la conception et l’entretien de ce système de refroidissement d’eau chaude, en conditionnent l’efficacité.

Pourquoi faut-il entretenir les tours aérofrigérante ?

Une tour de refroidissement d’eau mal entretenue est un milieu favorable à la prolifération de légionelles. C’est cette constatation qui a incité l’État à prendre la décision de réglementer l’utilisation de cet équipement par l’arrêté 13/12/04 englobant tous les systèmes voués à la préservation de l’environnement.

L’utilité d’un programme d’entretien

La pénétration de légionelles à l’intérieur d’une tour de refroidissement, semble inévitable, car les conditions du milieu leur sont favorables. La conception même de ce système favorise d’ailleurs, cette contamination, malgré l’utilisation de pare-gouttelettes.

Maîtriser ce risque de contamination par les légionelles est donc essentiel. L’entretien des tours aéroréfrigérantes doit être une parade aux risques de prolifération de légionelles grâce à la suppression du bio film et de la flore bactérienne. L’état général du système tout entier est audité lors de son arrêt pour son entretien.

Cette maintenance pouvant être régulière ou ponctuelle suite à une inutilisation sur une durée prolongée, limite les risques bactériens encourus. Elle permet également d’éviter un probable arrêt de la production qui peut revenir très cher. C’est aussi l’une des manières les plus sûres pour assurer la préservation de l’intégrité de la tour aéroréfrigérante.

Ce sont ces raisons qui font que l’entretien de tout système de refroidissement d’eau soit effectué suivant un programme préétabli.

À qui incombe l’élaboration du programme d’entretien ?

La légionellose peut être évitée par l’application d’un programme d’entretien de tours de refroidissement, bien étudié. Son élaboration doit être réalisée par un ou quelques membres d’un ordre professionnel œuvrant dans un domaine touchant de près ou de loin celui des installations de tours aéroréfrigérantes.

L’élaboration de ce programme requiert également des compétences particulières touchant chaque étape de l’installation du système de refroidissement, de son fonctionnement et de son entretien. Toutes les personnes engagées dans ce programme doivent travailler de concert sous l’égide du responsable dudit programme pour en assurer la réussite.

En quoi consiste l’entretien d’une tour de refroidissement ?

Avant toute intervention, il est indispensable d’établir l’état de santé microbiologique de la tour de refroidissement. C’est sur la base de ce résultat que seront établis la méthodologie d’intervention et le choix du biocide le plus performant.

Le plan d’action à suivre pour la maintenance de la tour de refroidissement

Ce plan d’action doit prendre en compte le mode de développement de la légionelle et les facteurs qui favorisent sa prolifération. Le programme d’entretien peut, de ce fait, présenter certaines différences d’un cas à un autre. Quelques points doivent cependant, être inclus dans tout plan d’action de maintenance d’une tour aéroréfrigérante.

– Optimiser la circulation de l’eau et l’état de chaque composant du système tout entier ;

– Contrôler le degré d’entartrage, de corrosion et de salissure et le traiter ;

– Endiguer la prolifération de légionelles par l’utilisation d’un biocide approprié ;

– Utiliser un biodispersant pour maximiser l’efficacité de l’entretien réalisé ;

– Dépister régulièrement la présence de légionelle dans le système de refroidissement d’eau.

Les obligations du propriétaire d’une tour de refroidissement à l’eau

Selon la loi, chaque propriétaire d’un tel système de refroidissement à l’eau doit se conformer aux quelques obligations suivantes :

– Réaliser la maintenance de sa tour aéroréfrigérante suivant un programme d’entretien élaboré et signé par plusieurs professionnels d’un ordre lié à l’installation, le fonctionnement et l’entretien du système en question ;

– Tenir à jour un registre de suivi des résultats des examens bactériologiques faits dans le cadre de l’entretien de la tour aéroréfrigérante ;

– Communiquer à l’entité concernée, les données demandées concernant son installation dans les trente jours suivant sa mise en place et à chaque premier mars. Il doit également s’assurer de la réception desdites informations par l’entité en question ;

– Assurer que le prélèvement et l’étude des échantillons soient réalisés par un laboratoire accrédité dans ce domaine ;

– Adopter des mesures évitant le rejet de l’eau par aérosol dans la nature lorsqu’une concentration en Légionelles excédant la limite de 1 000 000 unités par litre d’eau est détectée au sein de sa tour de refroidissement.

Ce programme d’entretien des tours aéroréfrigérantes est assez onéreux. Il l’est d’autant plus que le degré de salissure est élevé. Demandez un devis personnalisé auprès du professionnel de votre choix, car ce coût peut changer notablement d’un prestataire à un autre.